Google Home

Google Home n’était pas la première enceinte connectée sur la scène hi-tech, mais ne laissez pas cela vous décourager.

Google Home

Alors que la famille Amazon Echo en est maintenant à sa deuxième génération, Google n’a pas pris la peine de mettre à jour le design de son modèle de la série des Home, très simplement baptisé : Google Home.

La raison en est que le logiciel est la priorité ici. Google Assistant, l’IA à commande vocale qui alimente l’enceinte connectée, s’est amélioré avec le temps. Google a considérablement amélioré son intelligence et ajouté de nouvelles fonctionnalités. Étant donné que le matériel reste à la hauteur, remplacer Google Home par un périphérique plus récent ne serait pas forcément très efficace de toute façon.

Présentation de Google Home

Home nous rappelle un peu ces poupées d’enfance qui n’ont plus que le coup sur les épaules. Le haut incliné est tactile et s’illumine de points multicolores lorsque vous appelez l’appareil en disant « OK, Google » ou « Hey, Google », les phrases qui indiquent qu’il doit commencer à écouter.

Vous pouvez utiliser la surface pour modifier le volume, lancer une demande, écouter ou mettre en pause de la musique, ou désactiver une alarme ou une minuterie. Il y a un bouton de microphone à l’arrière, vous pouvez donc vous assurer que l’appareil ne vous écoutes plus.

Google Home

À l’intérieur, il y a deux microphones à longue portée. Mais dans ce domaine on a vu mieux. Nous n’avions rien contre le fait de crier nos commandes vocales dans un appart de 78 m², mais c’est parce que Home était placée au centre. Si vous en avez plus d’un, seul le plus proche devrait répondre, et ce afin d’éviter de brusques reprises en chœur en guise de réponse à ce que vous venez de dire.

L’installation de Google Home ne prend que quelques minutes. Nous avons téléchargé l’application iOS Google Home (disponible aussi sur Android, cela va de soi), ajouté l’appareil, puis avons parcouru quelques petits didacticiels sur notre téléphone. Enfin, il était prêt à commencer à écouter nos requêtes.

Promo
Google Home
Google - Personal Computers

Fonctionnalités

La reconnaissance vocale et celle du consommateur

Il est tout à fait naturel de comparer Home et l’Echo Dot qui se trouvent juste à côté dans l’un de nos bureaux. La première chose que nous avons remarquée, c’est que dire « Hey, Google » est moins personnel que demander des informations ou de l’aide à Alexa. Cela dit, Home connaît son nom. Un de nos rédacteurs a méme essayé de le réveiller en l’appelant « Noodle » mais n’a pas eu de réponse. Il n’écoute pas non plus quand on l’appelle Goober. Mais on aimerait que ce soit le cas. On aurait l’impression que c’est un peu moins formel.

Google Home

Home est très douée pour comprendre exactement ce que vous demandez, même si vous ne le formulez pas de manière concise. Nous avons fait une comparaison directe avec Alexa, et pendant que l’enceinte d’Amazon ajoutait une veste à notre liste d’achats quand nous avons demandé si nous avions besoin d’un manteau, Home nous a proposé un bulletin météo.

Google tire profit de son Knowledge Graph pour répondre aux questions, et il en résulte souvent des réponses plus détaillées que celles d’Alexa. Point fort de Home. Cela dit, la premiére info qu’on a eu n’était pas à jour ou était incomplète. Lorsque nous avons demandé les sept merveilles du monde, par exemple, Google Home en a mentionné quelques unes, puis a dit « et d’autres ». Ce n’est pas très utile.

Google Home est également programmé pour être sympathique, et la société a engagé des écrivains de Pixar et The Onion pour l’aider.

Comptabilités avec les services et les appareils

Au lancement d’Alexa, la capacité de contrôle des appareils intelligents à domicile était limitée. Google Home a commencé avec un petit nombre aussi : Les ampoules Philips Hue, les appareils SmartThings, Nest et If This Then That sont les premiéres recettes. Aujourd’hui, Google affirme que Home fonctionne avec plus de 5000 appareils. Google dispose également d’une fonction « Routines », qui vous permet de demander à Google Assistant d’effectuer plusieurs actions avec une seule commande.

Mais Home ne se limite pas aux ampoules et aux thermostats, elle travaille naturellement avec un Chromecast pour diffuser du contenu sur votre téléviseur et ainsi apporter plus de confort dans la maison. Cela signifie que vous pouvez lire des vidéos ou des photos sur votre téléviseur, un moyen de contourner le manque d’écran de l’appareil. Vous pouvez également lire des films Google Play avec votre appareil Home.

En 2018, Google a commencé à permettre aux utilisateurs de transformer le haut-parleur en un téléphone mains libres. Il peut appeler n’importe quel numéro aux États-Unis, au Royaume-Uni et au Canada. Pas encore en France malheureusement.
Une option comme celle-là pourrait faire monter la cote de Google Home.

Ecouter la musique et la radio

Google HomeGoogle Home prend en charge Google Play Music, YouTube Music, Spotify, iHeartRadio et Pandora. Vous pouvez sélectionner un lecteur par défaut pour traiter toutes vos demandes relatives à la musique, de sorte que vous n’ayez pas à spécifier une application à chaque fois.

Nous avons lié un compte Spotify et demandé à Google Home de jouer notre playlist « ‘Ello, Charlie ». Nous l’avons choisi spécifiquement parce qu’Alexa avait du mal à jouer celui-là (nous soupçonnons l’apostrophe d’en être la coupable), mais Home n’a eu aucun mal à le démarrer.

Quand il s’agit de podcasts, vous ne pouvez pas demander Home d’en lire le seul épisode que vous voulez, mais vous pouvez dire, « Joue le podcast « Les Grandes Gueules » » puis lui demander de lire l’épisode précédent. Et en parlant de musique et de radio il est temps de voir ce que Home vaut en termes de performances.

Performances audio

Google HomePour évaluer la qualité du son, notre équipe l’a écouté. Elle résonne plus comme des enceintes connectées plus fine que comme celles de sa catégorie.

Alors que d’autres modèles on un bon son avec des basses pleines qui ne vont pas trop loin, Home de Google surcharge les basses, et finit par donner l’impression qu’il en fait trop. Sur l’ensemble, nous avons trouvé que le son Home de Google commençait à être étouffé et un peu moins bon quand nous poussions le volume au maximum.

En tant que haut-parleur, Home peut ne pas être en mesure de surpasser certains modèles de sa gamme, mais compte tenu de son utilisation, nous pensons que la plupart des gens trouveront là l’appareil dont ils ont besoin. Ne vous enthousiasmez pas trop pour la notion d’audio à 360 degrés, cependant. Bien que Home utilise des pilotes passifs pour émettre du son dans plusieurs directions, il a des points chauds et froids. Néanmoins, surtout si elle est placée près d’un coin ou le son résonne bien, Home peut apporter un véritable plaisir auditif.

Promo
Google Home
Google - Personal Computers

Vous voulez tout savoir sur les enceintes connectées ? Alors rendez vous sur notre comparatif des meilleures Enceintes Bluetooth connectées.

Notre verdict sur Google Home

Dans l’ensemble, elle a fait beaucoup de chemin depuis ses débuts. Elle a rapidement rattrapé son retard par rapport à l’Echo après un an en termes de contrôle à domicile intelligent, et elle continue d’ajouter des fonctions qui vont bien au-delà de nos espérances. Google Home avec son Voice Match et l’appel peut se vanter désormais. Et peut-être que les fidèles de Google en France profiteront pleinement de leur Home… chez eux !

Google Home
Google Home
9.5
Qualité du son 9.0/10
Design / Style 9.5/10
Autonomie 9.5/10
Rapport qualité prix 9.7/10
Taile et poids 9.6/10
Avantages
  • Peut être personnalisé pour correspondre à des besoins précis
  • Fonctionne avec Chromecast
  • Répond assez bien à de nombreux de types de commandes
  • Beaucoup de choix pour la musique
Inconvénients
  • Prends en charge moins d'appareils qu'Alexa d'Amazon